Vous êtes ici : Les dossiers du Mag du Chat > La santé du chat > Coryza du chat : tout savoir sur cette maladie infectieuse

Coryza du chat : tout savoir sur cette maladie infectieuse

Le coryza fait partie des maladies les plus redoutées touchant les félins. Particulièrement virulent, il concerne généralement les chats adultes non vaccinés, les chatons et les chats errants. Quelles sont les causes de cette maladie ? Quels en sont les symptômes ? Comment la soigner ?

Coryza du chat : tout savoir sur cette maladie infectieuse

Description de la maladie

Sa variabilité génétique fait la plus grande particularité du coryza. Cette maladie découle non pas d’un virus, mais de plusieurs souches. D’où la grande difficulté de la soigner, car même le vaccin préventif ne permet pas de lutter contre tous ces virus, mais contre quelques-uns d’entre eux uniquement. Parmi ces agents pathogènes évoqués figurent l’Herpes virus qui provoque les troubles respiratoires et les infections au niveau du nez. C’est le plus redouté, car il entraîne le décès si l’animal est faible et n’est pas soigné très vite. Un autre virus responsable du coryza est le Calicivirus qui cause les ulcères dans la bouche, l’abattement ou encore la fièvre. En dernier lieu se trouve le Réovirus, à l’origine de larmoiements.

Cette maladie doit son caractère dangereux à son mode de transmission par voie respiratoire. Dès qu’un chat est atteint de la maladie, ses autres congénères s’exposent au même risque. C’est d’ailleurs pour cette raison que le coryza est courant dans les refuges.

Symptômes du coryza

La fatigue et la fièvre font partie des symptômes découlant de cette maladie. L’animal manifeste une perte d’appétit, qui doit vous alerter si après 48 heures il n’a rien mangé. Le chat développe également des troubles respiratoires avec notamment de la toux chronique. Il est aussi victime d’écoulement nasal accompagné d’éternuement ou des bruits respiratoires inhabituels. Mais ce n’est pas tout. L’animal peut souffrir d’irritations oculaires étant donné que le nez et les yeux sont liés. Parfois, cela peut se transformer en une conjonctivite. Lorsque les troubles respiratoires sont trop importants, le pronostic vital de l’animal risque d’être engagé. Les vieux chats sont les plus sensibles, à cause d’une immunodépression très faible.

Traitement du coryza

Il n’existe pas un médicament capable de soigner le coryza à lui tout seul étant donné les nombreux virus à l’origine de la maladie. Le vétérinaire devra d’abord prescrire des antibiotiques afin de limiter la surinfection bactérienne. Il donne également un sérum antiviral ainsi que de la L-lysine. Pour soigner la conjonctivite, un collyre antibiotique ainsi qu’un nettoyant oculaire seront préconisés. Une aérosolthérapie permettra quant à elle de soulager la rhinite. À noter qu’une hospitalisation peut être indispensable lorsque la maladie est à un stade très développé.

Les solutions de prévention

La meilleure prévention consiste à vacciner le chat. D’ailleurs, le vaccin contre le coryza est fortement recommandé au même titre que le vaccin antirabique. De façon globale, ce vaccin va aider à lutter contre les différents virus dont le Calicivirus, qui est à l’origine des rhinites. Pour combattre des bactéries à l’instar de la Chlamydia par contre, il va falloir recourir à des vaccins complémentaires. Cet acte de prévention est à effectuer dès le plus jeune âge du chat. Chaque année, un rappel doit être réalisé.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience, posez une question, commentez ...

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : 7sxcxT

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers