Vous êtes ici : Les dossiers du Mag du Chat > La santé du chat > Pourquoi mon chat perd ses poils ? Est-ce la pelade du chat ?

Pourquoi mon chat perd ses poils ? Est-ce la pelade du chat ?

Si en période de mue, la perte de poils chez le chat est un phénomène normal, vous devez commencer à vous inquiéter lorsque cette pelade est prolongée et abondante. Cela peut indiquer des maladies parasitaires ou d’autres pathologies.

Pourquoi mon chat perd ses poils ? Est-ce la pelade du chat ?

Chute des poils durant la période de mue

Principal élément constituant la fourrure d’un chat, le poil se compose d’une tige et d’une racine cachée dans le derme. En principe, celui-ci tombe systématiquement lorsqu’il meurt pour ensuite se renouveler. Cette pelade est considérée comme normale en période de mue. Le phénomène se produit généralement durant le printemps ainsi que l’automne. Au cours de ces chutes saisonnières, la pelade peut être importante surtout s’il s’agit d’une race féline à poil long. Par ailleurs, lorsque la chatte est en gestation ou vient de mettre au monde ses petits, il arrive aussi qu’elle perde ses poils. Il n’y a donc pas d’inquiétude à avoir.

La pelade causée par la prolifération des parasites

Les maladies parasitaires sont une autre cause de la perte importante de poils chez la gent féline. Parmi les parasites les plus redoutables figure la teigne qui se développe en se nourrissant de la kératine du poil. Certaines parties du corps deviennent ainsi dépilées, notamment les cuisses, le dos et la tête. Le problème est qu’en plus d’être transmissible envers les autres animaux, la teigne est également capable de contaminer l’être humain. Des mesures drastiques s’imposent donc si votre animal est concerné.

Outre la teigne, les puces sont responsables de la chute de poils chez les chats. Ces insectes minuscules sont à l’origine d’une allergie appelée la DAPP (dermatite allergique aux piqûres de puces). Conséquence : l’animal se gratte de manière frénétique jusqu’à perdre une partie de ses poils sur des zones localisées au niveau du dos et de la cuisse.

À noter que même si elle est relativement rare chez les chats, la démodécie ou gale folliculaire aussi peut causer une chute de poils. Elle est provoquée par le demedex, un acarien parasite qui touche surtout les chatons issus d’élevages aux mauvaises qualités d’hygiène.

Les autres causes de la perte de poils chez le chat

Un autre phénomène pointé du doigt dans la dépilation chez le chat est la mauvaise alimentation. Une belle fourrure passe par une consommation importante de vitamines et d’acides gras polyinsaturés. Lorsque les éléments nutritionnels sont insuffisants, les poils tombent inévitablement. Il en est de même en cas d’allergies alimentaires. La pelade s’accompagne de plaques rouges et de démangeaisons.

Tout comme les êtres humains, les troubles du comportement comme les angoisses ou le stress finissent par impacter le félin qui se met à se lécher frénétiquement, au point que les poils tombent et que la peau s’irrite. Les maladies hormonales sont également pointées du doigt, car on sait que les troubles au niveau de la sécrétion des hormones sont à l’origine de pathologies cutanées. Idem pour les maladies rares qui provoquent d’importantes dépilations sur l’animal. Pour ce genre de situation, il est largement préférable d’effectuer des tests cutanés et des analyses histologiques pour être fixé.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience, posez une question, commentez ...

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : GnMSKB

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers

  • Pourquoi mon chat vomit ? Pourquoi mon chat vomit ? Lorsque les vomissements sont à fréquence occasionnelle, ils ne devraient susciter aucune inquiétude chez les propriétaires. En revanche, lorsqu’ils deviennent chroniques et s’accompagnent de...
  • La rage du chat : tout savoir sur ce virus La rage du chat : tout savoir sur ce virus La rage est l’une des maladies les plus redoutées chez les félins, car en plus d’être mortelle, elle est transmissible à l’homme. Même si elle reste rare en France, il ne faut surtout pas...