Vous êtes ici : Les dossiers du Mag du Chat > La santé du chat > Quelle est la température normale du chat ? Comment détecter la fièvre ?

Quelle est la température normale du chat ? Comment détecter la fièvre ?

En plus d’un grand nombre de symptômes, variables selon la cause, le chat peut présenter une fièvre élevée lorsqu’il est malade. C’est en tout cas un bon indicateur à communiquer au vétérinaire au cours de la consultation qui s’impose. Mais pour être sûr qu’il a de la fièvre, encore faut-il savoir quelle est la température corporelle du chat en temps normal. Pour obtenir un relevé fiable, le meilleur moyen est de recourir à un thermomètre. Quelle est la procédure pour prendre la température d’un chat sans stress ?

Quelle est la température normale du chat ? Comment détecter la fièvre ?

Température corporelle chez le chat

Entre 38 et 39°C, la température du chat est normale. Elle peut cependant être un peu en-deçà ou sensiblement supérieure à la norme sans que ce soit inquiétant.

Par exemple, lorsque le chat dort dans un lieu très frais, sa température peut chuter à 37,8 ou 37,9°C. Au contraire, s’il vient de fournir des efforts ou bien s’il se trouve dans un environnant extrêmement chaud, en période de canicule par exemple, il n’est pas rare de constater une élévation de la température corporelle d’un chat. Le stress peut également la faire grimper jusqu’à 39,3°C.

On considère que le chat a de la fièvre lorsque sa température corporelle atteint ou excède 39°C et qu’il montre certains signes inhabituels. Pour s’en assurer, il est de toute façon nécessaire de détecter la fièvre de façon fiable.

Prendre la température de son chat : quel thermomètre choisir ?

Pour savoir si un chat a de la fièvre, la meilleure solution est d’utiliser un thermomètre rectal pour chat, généralement vendu entre 8 et 15 €. Mieux vaut posséder un modèle électronique à bout souple car :

  • La température est prise en un minimum de temps (une vingtaine de secondes tout au plus),
  • Les risques de blesser le chat sont amplement réduits comparativement à un thermomètre à bout dur.

Certaines personnes préfèrent recourir à un thermomètre auriculaire ou à un modèle frontal, mais les données ne sont pas aussi fiables.

Comment prendre la température de son chat ?

Même si l’on possède un chat patient, calme et non agressif, mieux vaut être deux pour détecter sa fièvre avec un thermomètre rectal. Voici la procédure à suivre :

  • Avant tout, désinfecter l’embout du thermomètre puis l’enduire de vaseline.
  • La première personne se place face au chat et le maintient fermement tout en lui parlant pour le rassurer.
  • La seconde personne se tient à l’arrière de l’animal.
  • Soulever légèrement la queue du chat,
  • Insérer doucement l’embout du thermomètre dans l’anus du chat puis le retirer :
    • Soit au bout d’une minute s’il s’agit d’un thermomètre non électronique,
    • Soit après un bip sonore dans le cas d’un thermomètre électronique, généralement dans les quelques secondes qui suivent sa mise en place.
  • Caresser le chat pour le féliciter et lui donner une ou deux friandises spécifiques.
  • Désinfecter enfin l’embout du thermomètre et ranger l’appareil dans son boîtier.
  • Noter la température du chat afin de la communiquer au vétérinaire.

Tous les chats ne se laissent pas faire et rendent la prise de leur température impossible. Dans ces cas précis, il est inutile de risquer de se faire griffer ou mordre ! Mieux vaut placer le minou dans son panier de transport et le conduire dans une clinique vétérinaire ou au cabinet du spécialiste. La température de l’animal sera prise sur place.

Il est en tout cas déconseillé de la prendre plus de deux fois par jour car cela risque d’énerver l’animal au plus haut point et d’élever encore sa fièvre. De plus, il ne se laissera plus jamais faire.

Quid de la fièvre chez le chaton ?

La température normale chez un chaton est elle aussi en moyenne de 38,5°C. La méthode est identique pour détecter la fièvre chez un chaton, mais c’est souvent plus facile car la petite boule de poil ne se rebiffe pas aussi violemment que peut le faire un chat adulte.

Il faut toutefois redoubler de prudence lorsqu’elle est supérieure à la norme chez le tout jeune chaton qui est encore bien fragile. Idem si sa température est insuffisante et dans ce cas, on essaie de le réchauffer avec une bouillotte. Mais qu’il ait trop de fièvre (hyperthermie) ou pas assez (hypothermie), le bébé chat doit être conduit de toute urgence chez le vétérinaire.

Fièvre chez le chat et symptômes à surveiller

Un chat malade peut avoir de la fièvre mais dans bien des cas il présente en plus certains symptômes. Il peut s’agir :

  • D’une perte de l’appétit,
  • De diarrhées,
  • De vomissements,
  • Une perte de poids rapide,
  • Des urines abondantes,
  • De mictions difficiles,
  • D’un état léthargique,
  • De difficultés à se déplacer,
  • D’une respiration saccadée et rapide,
  • D’un mauvais état de sa fourrure qui semble plus terne qu’à l’accoutumée avec des poils collés entre eux ou souillés,
  • D’une modification de la coloration de ses muqueuses,
  • D’un gonflement des muqueuses,
  • De taches de sang dans un œil ou dans les deux yeux.

D’autres symptômes moins fréquents peuvent aussi être constatés par le maître de l’animal. A la moindre alerte, il doit être vu sans tarder par le vétérinaire. En l’absence de soins, il peut être plus mal en point encore après quelques jours voire après quelques heures si l’origine de son mal-être est un empoisonnement. Le propriétaire du chat doit vraiment réagir vite.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience, posez une question, commentez ...

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : q8Yex9

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers