Vous êtes ici : Les dossiers du Mag du Chat > Conseils d'élevage du chat > Comment gérer une allergie au chat ? Peut-on quand même cohabiter avec un chat ?

Comment gérer une allergie au chat ? Peut-on quand même cohabiter avec un chat ?

Dans près de 50 % des cas d’allergie aux animaux, le responsable est le chat. Cela n’empêche pas les Français d’être de plus en plus nombreux à adopter ces petits félins. On répertorie en effet 7 millions de chats sur le territoire national selon l’I-Cad. C’est sans compter ceux qui ne sont pas identifiés et que l’on estime à près de 6 millions ! Autant d’occasions de rendre la vie dure aux personnes les plus sensibles. Faisons le point sur les symptômes de l’allergie au chat, ses causes exactes, et voyons s’il est possible de vivre avec son chat quand on est allergique.

Comment gérer une allergie au chat ? Peut-on quand même cohabiter avec un chat ?

Allergie au chat : les principaux symptômes

Nez, yeux, peau, poumons sont les organes principalement touchés chez les personnes allergiques au chat. Les symptômes les plus fréquents sont les suivants :

  • Eternuements,
  • Rhinite,
  • Conjonctivite,
  • Maladie chronique inflammatoire de la peau, à savoir l’eczéma atopique appelé également dermatite atopique à l’origine de démangeaisons,
  • Sinusite,
  • Difficultés respiratoires,
  • Crises d’asthme.

Le sujet est sérieux, car toute allergie peut donner lieu à des complications. Chez une personne sensible en contact avec l’allergène, son système immunitaire répond excessivement et dans tous les cas de façon anormale. C’est ainsi que s’explique la réaction allergique.

Une simple rhinite allergique peut se transformer en rhino-sinusite ou bien en asthme. La qualité de vie de la personne en pâtit considérablement, d’autant qu’avec le temps une fatigue générale conséquente s’installe.

Allergie au chat : les causes

Contrairement aux idées reçues, ce n’est pas le poil de chat qui est la cause de l’allergie, mais en partie la salive que l’animal dépose sur sa fourrure lorsqu’il se lèche. Les allergènes se retrouvent aussi dans les autres sécrétions et dans les squames. Les chats mâles produisent plus d’allergènes que les chattes, mais ces dernières peuvent tout de même être à l’origine d’une allergie qui peut vraiment compliquer le quotidien de leurs propriétaires.

Fel d 1 et Fel d 4, produites par les glandes sébacées et salivaires des chats, sont les deux principaux responsables de cette fameuse allergie dont se plaignent des millions de personnes. Il s’agit en fait de glycoprotéines allergènes causant des réactions histaminiques plus ou moins importantes.

Ces pneumallergènes représentent un fléau car ils sont parmi les deux plus importants au sein de l’environnement domestique. Ce peut être grave pour les personnes très sensibles, c’est-à-dire génétiquement prédisposées, car Fel d 1 principalement persiste pendant au moins six mois dans l’habitation après l’éviction totale du chat et l’on en retrouve même encore des traces après deux ans, mais en quantité infinitésimale.

Les meilleures solutions pour gérer son allergie au chat

Dans les cas d’allergie au chat les plus sérieux, il est préférable de confier définitivement l’animal à une autre famille. Une décision difficile à prendre, et que nombre de propriétaires de chats refusent catégoriquement. Il est certes possible de s’adapter à une allergie au chat, tout du moins si le problème n’est pas très important. Mais conserver son animal c’est accepter de prendre le risque de complications ultérieures. La décision n’est pas raisonnable lorsque l’allergie concerne un enfant.

Quoiqu’il en soit, parmi les conseils donnés par des scientifiques, une personne allergique à son chat, mais qui ne désire pas se séparer de son petit compagnon, peut améliorer quelque peu ses conditions d’existence en intervenant à différents niveaux, à savoir :

  • Laver impérativement et totalement son chat une fois par semaine,
  • Traiter le chat avec une lotion antiallergique de type Allerpet,
  • Eviter tout contact avec la salive du chat et limiter celui avec son poil car ces animaux se lèchent fréquemment,
  • Remplacer toutes les moquettes de sol et murales par des revêtements lavables (parquets, carrelage, peinture, etc.),
  • Supprimer l’intégralité des tapis de l’habitation,
  • Eliminer définitivement le mobilier qui contient un capitonnage,
  • Installer un purificateur d’air à filtre High Efficiency Particulate Air (HEPA), c’est-à-dire un filtre à particules aériennes à haute efficacité,
  • Investir dans un aspirateur puissant à filtre HEPA,
  • Aérer plusieurs fois par jour toutes les pièces.

En parallèle, la personne allergique qui souhaite garder son chat coûte que coûte a tout intérêt à consulter un allergologue. Elle pourra ainsi bénéficier d’un traitement adapté et des solutions complémentaires pourront peut-être lui être indiquées par le spécialiste, désensibilisation et autres.

Et si le vaccin de l’animal était la solution ? Des immunologues et allergologues allemands ont soumis l’idée de vacciner les chats pour protéger leurs maîtres contre cette allergie. Pour l’heure le vaccin n’est pas encore commercialisé. Il faudra patienter encore quelques années pour qu’il reçoive une Autorisation de Mise sur le Marché (AMM). Il permettrait en tout cas à de nombreuses personnes allergiques à la protéine Fel d 1 de ne plus présenter de symptômes importants et donc, de garder leur petit compagnon auprès d’elles.

Extrêmement importante puisqu’elle est la troisième cause d’allergie chez l’homme, l’allergie au chat ne doit pas être prise à la légère. Bien entendu, avant de se séparer définitivement de son chat, il faut tout mettre en œuvre pour tenter de cohabiter avec lui malgré cela. La décision crève-cœur ne devra être prise que si les manifestations de l’allergie prennent de l’ampleur et qu’aucune solution n’a donné de résultat probant.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience, posez une question, commentez ...

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : by7KZu

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers