Vous êtes ici : Les dossiers du Mag du Chat > Conseils d'élevage du chat > Chat mâle ou chat femelle : comment reconnaitre le sexe d'un chaton ?

Chat mâle ou chat femelle : comment reconnaitre le sexe d'un chaton ?

Chat mâle et chat femelle présentent des caractéristiques anatomiques spécifiques au niveau de leur zone génitale. Ça peut être bien utile de savoir les différencier lorsque l’on souhaite adopter un chaton ou conserver un petit parmi la portée de sa propre chatte. Sur le principe, la tâche n’est pas bien compliquée, mais il faut finalement un œil relativement acéré et malgré cela, il n’est pas rare de se tromper… même si l’on est un professionnel. Mais les différences de comportement entre mâles et femelles chez les chats existent-elles réellement ? Suivez le guide !

Chat mâle ou chat femelle : comment reconnaitre le sexe d'un chaton ?

Reconnaître les différences génitales entre un chaton mâle et un chaton femelle

Il suffit de soulever sa queue pour reconnaître le sexe d’un chaton. Certes encore immatures à la naissance, ses organes génitaux sont plus faciles à distinguer après cinq à six semaines. Dès cette période, il est donc possible d’y voir plus clair, mais les risques d’erreur sont encore fréquents.

Le chaton mâle présente une petite protubérance entre l’orifice urinaire d’où émergera plus tard son pénis et l’orifice anal. Il s’agit tout simplement de ses testicules encore en formation. L’espace entre ses deux orifices est de l’ordre de 12 à 14 millimètres. Pour s’assurer qu’il s’agit bien d’un chat mâle, on peut procéder à une légère palpation. On devrait pouvoir sentir deux boules pas plus grosses que des petits pois. Quant à l’orifice urinaire du chaton de sexe masculin, il est de forme circulaire.

Chez le chaton femelle, pas de protubérance mais un espace très court – pas plus de 5 millimètres – entre l’orifice anal et l’orifice génital (la vulve, simple fente verticale) permet de la distinguer du jeune matou.

Différence physique spécifique chez le chaton femelle : robe tricolore « écaille de tortue »

Il est une particularité qui trompe rarement au niveau de la couleur de la fourrure d’un très jeune chat : la couleur de son poil. Si sa robe est « écaille de tortue », il y a plus de 9,99 chances sur 10 pour que le chaton soit une femelle. Pour en connaître la raison, il faut se pencher sur les chromosomes des chats. Seuls ceux possédant les chromosomes sexuels XX peuvent avoir une robe tricolore. Et ça ne peut être que des chattes puisque les chats mâles possèdent les chromosomes sexuels XY.

Toutefois, un chat mâle peut avoir une robe Ecaille de tortue, mais les cas sont extrêmement rares. Il s’agit de chats chez lesquels on retrouve trois chromosomes sexuels (XXY). C’est une aneuploïdie que l’on nomme le syndrome de Klinefelter.

Quant à la robe rousse, elle est beaucoup plus fréquente chez les chats de sexe masculin, mais on croise tout de même plus fréquemment des chattes rousses que l’on ne voit des matous tricolores !

Existe-t-il un comportement typique au sexe du chat ?

Différencier chats mâles et femelles selon le comportement relève plutôt de l’impossible. Il est certainement plus facile ou plus sûr de déterminer le sexe d’un chat en soulevant sa queue plutôt qu’en étudiant son comportement, d’autant plus que celui-ci évolue avec l’âge, l’environnement ou l’éducation. Ce n’est donc pas un bon point de repaire pour savoir si le chaton que l’on a sélectionné est un mâle ou une femelle.

Les a priori ayant la vie dure, de nombreuses personnes sont encore convaincues qu’à l’âge adulte certaines tendances sont plus marquées en fonction du sexe du chat. Il est dit que les matous sont plus boudeurs que les chattes. Pourtant nous sommes nombreux à avoir connu des minettes renfrognées. Et la liste des non-sens est longue ! Un matou n’est pas nécessairement plus dynamique qu’une femelle. Il existe des chats mâles apathiques ou peu enclins à l’exercice physique et des chattes hyperactives. Et les femelles ne sont pas toutes casanières ou les mâles plus indépendants. Enfin, mâles et femelles sont indistinctement câlins.

En fait, le comportement s’acquière au fil du temps, et il est très influencé par l’histoire de vie du chat, par la relation qu’il a eu avec sa mère, par l’âge auquel il a été sevré, par l’éducation qu’il a reçue, ou encore s’il a été aimé ou au contraire maltraité… Au moment de choisir un chaton afin de l’accueillir au sein de la famille, il est donc peu réaliste de présager qu’il aura tel ou tel caractère au motif que c’est un mâle ou une femelle. En revanche, quelques différences existent entre les deux, à savoir :

  • Le chat mâle urine partout pour marquer son territoire, et s’il n’a pas la possibilité de sortir, il n’hésite pas à uriner dans la maison. Il a aussi tendance au vagabondage notamment lorsqu’il y a des chattes en chaleur dans son environnement et à se battre avec d’autres congénères.
  • Le chat femelle miaule beaucoup la nuit durant ses périodes de chaleur.

Ces caractéristiques disparaissent avec la stérilisation (appelée castration chez le matou). Cet acte vétérinaire évite aux maîtres des femelles d’avoir à gérer des portées pas nécessairement souhaitées, sachant qu’une chatte peut avoir plusieurs portées par période de douze mois. De plus, la stérilisation protège la santé des chats quel que soit leur sexe.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience, posez une question, commentez ...

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : 2eDyCV

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers