Vous êtes ici : Les dossiers du Mag du Chat > Conseils d'élevage du chat > Mon chat fugue : pourquoi et comment régler le problème ?

Mon chat fugue : pourquoi et comment régler le problème ?

Lorsqu’un chat a tendance à prendre un peu trop souvent la poudre d’escampette, il faut commencer par en identifier la cause. Un chat ne fugue pas sans raison car c’est d’ordinaire un animal très attaché à son territoire. Les raisons diffèrent selon que le chat est castré ou pas. Toutefois, chez les matous la période de rut n’est pas le seul motif qui puisse justifier des fugues à répétition. Il est cependant rassurant de savoir que la fugue chez le chat n’est jamais pathologique, contrairement à la fugue chez le chien. Mais il est tout de même très important de savoir comment agir avec un chat fugueur pour régler le problème.

Mon chat fugue : pourquoi et comment régler le problème ?

Pourquoi mon chat fugue-t-il ?

C’est une question que se posent de nombreuses personnes qui possèdent un chat. Les escapades récurrentes de leur petit compagnon les effraient, d’autant plus lorsque le chat disparaît pendant plusieurs jours. Il n’y a pas à s’inquiéter outre mesure sur l’origine des fugues car elle n’est jamais pathologique. En revanche, il est toujours à craindre que l’animal soit percuté par un véhicule ou revienne malade.

Un chat fugue généralement pour une ou plusieurs des raisons suivantes.

Le besoin d’élargir son territoire

Dans ce domaine, le chat est le seul maître à bord. Son propriétaire ne peut décider de l’étendue du territoire de son petit félin. C’est une question d’instinct. Ainsi, un chat mâle qui n’a pas été stérilisé peut avoir tendance à souhaiter disposer d’un territoire de plus en plus vaste, surtout s’il y a quelques chattes en chaleur dans son quartier. Et la présence d’autres mâles en rut n’y change rien, bien a contraire.

Ainsi, le chat délimite différentes zones, certaines sont partagées avec ses congénères, d’autres sont des aires de chasse, de repos, de reproduction, d’alimentation, d’autres encore sont par exemple réservées au jeu. Certaines de ces aires peuvent finalement se situer assez loin du domicile de ses maîtres.

Un retour aux sources

Là il est encore question de territoire, mais la donne est un peu différente. En effet, les fugues peuvent être fréquentes chez un chat dont les maîtres ont pris la décision de déménager. Par voie de conséquence, le chat a lui aussi changé de territoire. Le temps qu’il s’acclimate à son nouveau lieu de vie, il peut être tenté de retourner à l’ancienne adresse.

Cela ne pose pas de problème si les deux domiciles sont assez proches l’un de l’autre (quartier voisin par exemple), le petit félin ne peine généralement pas à revenir chez ses maîtres. Mais lorsque le déménagement a entraîné un changement de commune, voire de région, il existe de réels risques que le chat se perde, ou tout simplement ne revienne pas.

Parfois, on constate aussi que la famille ayant emménagé dans l’ancien logement adopte ce chat qui passe régulièrement leur rendre visite… Si l’absence dure trop longtemps, il est nécessaire que ses maîtres – sans doute très inquiets - retournent à l’adresse qu’ils ont quittée afin de récupérer leur petit fugueur qui n’a certainement pas très envie de voir son ex territoire occupé par un autre chat.

Un instinct de chasseur très développé

On a beau remplir son écuelle de mets fins et délicats, le chat peut fuguer régulièrement pour chasser. Il ne s’investit pas dans cette activité nécessairement pour se nourrir mais plutôt parce qu’il est doté d’un instinct de chasseur plus développé que ne le sont d’autres de ses congénères (moins fugueurs, eux !).

L’envie de chasser peut conduire le chat à s’exiler chaque jour ou juste de temps en temps, pour quelques heures seulement ou pour deux ou trois jours. Mais il rentre toujours au bercail, où il trouve sans effort toute la nourriture dont il a besoin. Ce retour à la maison permet au chat chasseur de marquer une pause, voire de se faire câliner, avant de repartir pour une nouvelle aventure.

Un chat très audacieux n’hésitera pas à s’éloigner de plus en plus de chez lui pour élargir son territoire de chasse. Cela peut multiplier les risques qu’il se perde ou se fasse écraser.

Comment régler le problème du chat fugueur ?

En cas de déménagement, il est important de faire en sorte que l’animal retrouve vite ses repères. Tout doit être tenté pour qu’il se sente bien dans son nouveau lieu de vie.

L’aider à s’habituer à son nouvel environnement

Le chat doit pouvoir retrouver sa gamelle, sa litière, ses jouets, son coussin… tout ce qui peut porter son odeur. Inutile de tout remplacer le jour du déménagement par des objets et des jouets neufs ! Le conseil vaut aussi pour le mobilier. Ce serait vraiment très perturbant pour lui qu’il ne retrouve rien de ce qu’il aimait dans l’ancienne habitation. Conserver au moins pendant quelque temps la chaise où il aimait se reposer est crucial.

Vaporiser des phéromones

Il ne faut pas hésiter aussi à vaporiser régulièrement certains endroits de la nouvelle maison avec des phéromones pour chat. C’est très rassurant pour le petit félin qui se sent aussitôt dans un univers amical.

Ne pas punir un chat qui fugue

Bien entendu, quelle que soit la raison pour laquelle le chat fugue, il ne faut jamais ni le gronder, ni le punir à son retour. Cela ne sert strictement à rien, si ce n’est à lui donner envie de fuir à nouveau ! Il est tout aussi inutile de l’enfermer dans l’habitation pour qu’il ne sorte plus. Cela ne ferait que le rendre malheureux. Attention, la déprime chez le chat est à l’origine de troubles du comportement.

Faire stériliser son chat

Les vétérinaires sont unanimes : il est fondamental de faire stériliser son chat. Il s’agit d’un acte qui n’a que des avantages dès lors que ses maîtres ne souhaitent pas élever de chatons. Les chats castrés, tout comme les chattes stérilisées d’ailleurs, sont beaucoup plus calmes et ont tendance à moins fuguer qu’auparavant puisqu’ils n’ont plus envie de s’accoupler. Ils se contentent généralement d’un territoire plus restreint.

Faire identifier son chat

Le chat peut être heureux chez lui et très attaché à ses maîtres mais fuguer malgré tout. Son maître doit en tout cas prendre la précaution de faire identifier son chat le plus tôt possible. Cela permet de le retrouver très vite.

En parallèle, mieux vaut qu’il soit à jour de ses vaccinations, car les chats fugueurs sont particulièrement exposés aux maladies et aux blessures, ces dernières étant à l’origine d’infections plus ou moins graves. Heureusement, si le chat est assuré auprès d’une mutuelle santé animalière, les vaccins, la stérilisation, l’identification mais aussi les soins en cas de maladie ou d’accident sont remboursés, partiellement ou totalement, selon la formule choisie. Il est même possible d’opter pour une assurance chat sans délai de carence, si bien que l’animal est assuré dès la souscription. C’est un plus pour un fugueur à quatre pattes ! Il suffit de se connecter à un comparateur d’assurances Santé animaux de compagnie pour être informé en quelques minutes des meilleures offres.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience, posez une question, commentez ...

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : hhFwdg

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers

  • Pourquoi mon chat fait pipi partout ? Pourquoi mon chat fait pipi partout ? Ce n’est plus un secret pour personne. Le chat est un animal des plus propres. S’il arrive qu’il urine en dehors de sa litière, cela doit vous sembler très suspect et peut indiquer un...
  • Pourquoi mon chat n'aime pas être caressé ? Pourquoi mon chat n'aime pas être caressé ? Certains chats sont moins affectueux que d’autres. Cela peut tout simplement être une particularité liée à leur race. Mais il existe aussi d’autres raisons pouvant expliquer ce comportement...