Vous êtes ici : Les dossiers du Mag du Chat > La santé du chat > Pourquoi mon chat boit beaucoup ?

Pourquoi mon chat boit beaucoup ?

Outre une alimentation riche en croquettes et une chaleur excessive qui augmentent la consommation d’eau chez le chat, certains problèmes de santé peuvent attiser sa soif. Le maître de l’animal doit donc être attentif lorsque son chat boit plus que de coutume et rechercher d’autres symptômes pouvant lui permettre de déceler un problème de santé sérieux. Une consultation chez le vétérinaire s’impose dès lors que cette soif intense persiste au-delà de deux ou trois jours.

Pourquoi mon chat boit beaucoup ?

Les besoins en eau chez le chat

En temps normal, un chat boit au maximum 5 cl d’eau par kilo, c’est-à-dire environ 25 cl par jour pour un chat adulte de 5 kg. La consommation d’eau augmente chez le petit félin sans que cela soit inquiétant dans les cas suivants :

  • S’il fait très chaud,
  • Si son alimentation est trop salée ou essentiellement composée de croquettes : les aliments secs ayant tendance à attiser la soif, il est utile de proposer aussi à l’animal une nourriture humide,
  • S’il s’agit d’une chatte allaitante : au cours de cette période particulière, elle a besoin de boire plus.

Il est nécessaire de laisser à sa disposition une coupelle d’eau à renouveler régulièrement afin qu’elle reste propre et fraîche car le chat vient s’y désaltérer tout au long de la journée.

Une autre solution consiste à lui acheter une fontaine à eau pour chat. Cet appareil se décline en différents modèles, électriques ou à piles. C’est vraiment l’idéal pour que l’eau ne se souille pas et reste fraîche. La fontaine est un appareil particulièrement bien conçu pour le chat qui ne boit que de très petites quantités d’eau à la fois. Ayant toujours de l’eau à sa disposition, il peut venir boire aussi souvent qu’il en éprouve le besoin.

Soif excessive chez le chat et symptômes qui doivent alerter

Le maître peut commencer à s’inquiéter si, en plus de boire beaucoup, son chat présente certains symptômes car cela peut cacher une pathologie qui nécessite une visite chez le vétérinaire. Les manifestations qui doivent alerter sont par exemple :

  • Une diarrhée,
  • Une augmentation des urines,
  • Des vomissements,
  • Une perte de poids,
  • Une faiblesse générale.

De même, si le chat a souvent soif, mange beaucoup et maigrit, il faut en parler au vétérinaire.

Soif intense chez le chat : les causes pathologiques les plus fréquentes

La santé du chat peut être affectée par une maladie sérieuse à l’origine d’une augmentation de la soif et de symptômes annexes. Les pathologies les plus fréquemment diagnostiquées dans ce cas sont le diabète (insipide ou sucré) et l’insuffisance rénale. Mais d’autres pathologies peuvent entraîner une augmentation de la soif chez le petit félin.

Le diabète chez le chat généralement obèse

Il existe deux formes de diabète chez le chat :

  • Le diabète insipide dû à un problème hypophysaire,
  • Le diabète sucré dont la cause est essentiellement pancréatique.

Le diabète entraîne une déshydratation. Cela explique pourquoi le chat diabétique boit beaucoup. Quelle que soit la forme de la maladie, il est fondamental que l’animal soit suivi par le vétérinaire.

L’insuffisance rénale chez le chat

Qu’elle soit aiguë ou chronique, l’insuffisance rénale est une pathologie qui augmente la soif chez le chat. La forme aiguë se déclare de façon soudaine quel que soit l’âge de l’animal, tandis que la forme chronique s’installe insidieusement et entraîne une dégradation irrémédiable des reins.

Le chat qui souffre d’insuffisance rénale chronique boit et urine beaucoup, a moins d’appétit, souffre de diarrhées et est régulièrement pris de vomissements. En peu de temps, il perd du poids et devient de plus en plus faible. Il finit par être anémié. Cette pathologie touche surtout le chat âgé.

Une augmentation de la sensation de soif chez le chat peut aussi être due à d’autres pathologies comme une hyperthyroïdie ou encore à une insuffisance hépatique.

Mon chat boit beaucoup : des examens s’imposent

Si la soif intense chez le chat n’est pas due à la chaleur environnementale, voire à des aliments secs et/ou trop salés, il est très important d’en rechercher la cause au plus vite. Nous l’avons souligné précédemment, de nombreuses pathologies entraînent un besoin excessif de boire et si le chat n’est pas soigné, les conséquences peuvent être graves.

L’auscultation de l’animal n’étant pas suffisants pour diagnostiquer une maladie, des examens complémentaires sont nécessaires. Il peut s’agir :

  • D’une analyse d’urine : le but est de rechercher la présence de calculs rénaux, de s’assurer que le chat n’a pas d’infection urinaire, mais aussi de mesurer le taux de sucre.
  • D’un bilan sanguin : indispensable pour vérifier le taux de glucose, le taux d’urée, le taux de créatinine et effectuer un dosage hormonal. Ces tests permettent de rechercher respectivement le diabète, une insuffisance rénale et un dysfonctionnement de la glande thyroïde.
  • Un examen d’imagerie : le vétérinaire peut souhaiter effectuer une échographie s’il soupçonne l’atteinte d’un organe en particulier (foie, rein, vessie, etc.).

Ces différents examens, relativement onéreux, sont heureusement remboursés au moins partiellement dès lors que le chat est assuré auprès d’une mutuelle Santé animalière.

Si depuis quelques jours le chat boit beaucoup sans raison apparente, il ne faut pas attendre trop longtemps pour prendre le problème à bras le corps. Consulter son vétérinaire est vraiment la meilleure attitude à adopter car une recherche de maladie sous-jacente sera automatiquement effectuée afin de diagnostiquer avec exactitude la cause de cette soif démesurée. Au moins, le chat va pouvoir bénéficier d’un traitement adapté.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience, posez une question, commentez ...

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : PubX4q

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers