Vous êtes ici : Les dossiers du Mag du Chat > La santé du chat > La calicivirose chez le chat : symptômes, causes, traitements et prévention

La calicivirose chez le chat : symptômes, causes, traitements et prévention

La calicivirose est une maladie féline due à une infection par un virus appelé le calicivirus, le même qui est en partie responsable du coryza, une sorte de gros rhume infectieux du chat.

Ce virus se déclare par l’infection des voies respiratoires du chat, ainsi que de sa cavité buccale. Mais quels sont ses symptômes ? Comment le chat peut-il l’attraper ? Est-ce contagieux et peut-on le soigner ? Toutes les réponses dans cet article.

La calicivirose chez le chat : symptômes, causes, traitements et prévention

Les causes de la calicivirose : comment le chat l’attrape-t-il ?

La calicivirose est une maladie très contagieuse, puisque son virus, le calicivirus, peut se transmettre soit par contact direct avec un autre chat infecté (qui peut être asymptomatique, ce qui signifie qu’il ne présente aucun symptôme de la maladie, bien qu’il en soit porteur), soit par contact indirect avec son environnement (des vêtements contaminés ou des chaussures par exemple, ou même dans un environnement extérieur).

Le calicivirus est, en outre, un virus très résistant, qu'un désinfectant ne suffit pas toujours à l’éliminer. Par conséquent, même si ce sont les chats qui ont un libre accès à l’extérieur qui en sont principalement victimes, un chat qui reste à l’intérieur peut lui aussi être contaminé, par un contact indirect.

Les symptômes de la calicivirose

La calicivirose est une maladie qui touche principalement les cavités buccales et nasales, provoquant des ulcères dans la gueule du chat, notamment sur la langue (ce qu’on appelle une gingivostomatite), ainsi que des écoulements abondants de la truffe et des éternuements.

Une forte fièvre accompagne souvent ces premiers symptômes (environ 40°C au lieu de 38°C pour un chat en bonne santé), ainsi que des écoulements oculaires.

Il se peut plus rarement que des ulcères se forment sur le nez, les lèvres, les coussinets ou la peau.

Le traitement de la calicivirose : peut-on la soigner ?

Il n’existe malheureusement pas de traitements à proprement parler contre la calicivirose. Les soins consistent à soutenir l’organisme du chat pour que son système immunitaire puisse lutter efficacement contre la maladie.

Ainsi, il est très important de veiller à une bonne hydratation et à une bonne alimentation du chat. Dans certains cas, le chat refuse de continuer à s’alimenter et à s’hydrater à cause de la fièvre ou de la perte de l’odorat à cause de l'encombrement nasal. Une perfusion est alors nécessaire pour continuer d’hydrater le chat, mais on peut également lui donner des stimulants de l’appétit, voire une sonde d’alimentation selon les cas.

Un traitement anti-inflammatoire ainsi que des antibiotiques seront essentiels pour permettre au chat de lutter contre ses ulcères mais également pour calmer la douleur. Pour les ulcères buccaux, des anesthésiques locaux peuvent même être prescrits.

La prévention contre la calicivirose : comment protéger son chat ?

La calicivirose étant une maladie plutôt fréquente parmi la population féline en France, la vaccination est très recommandée, même pour les chats d’intérieur (n’oublions pas qu’ils peuvent être contaminés par contact indirect).

Un chaton peut faire son premier vaccin à partir de deux mois, suivi d’un rappel deux à quatre semaines plus tard (le premier vaccin ne sera pas actif sans son rappel). Un troisième rappel peut être recommandé à seize semaines, si le chat vit avec plusieurs de ses congénères ayant accès librement à l’extérieur.

Une fois adulte, un rappel de vaccin tout les ans sera nécessaire pour les chats ayant accès à l’extérieur, tandis qu’un chat d’intérieur pourra ne faire son rappel que tous les deux à trois ans sans réel risque d’infection.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience, posez une question, commentez ...

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : M8mL4m

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers

  • La leucose féline : symptômes, cause, traitement et prévention La leucose féline : symptômes, cause, traitement et prévention La leucose féline est une maladie virale très grave dontpeuvent être atteints les chats. Cette maladie est souvent confondue avec lesida du chat, également appelé FIV. Bien que les deux maladies...
  • Pourquoi mon chat vomit ? Pourquoi mon chat vomit ? Lorsque les vomissements sont à fréquence occasionnelle, ils ne devraient susciter aucune inquiétude chez les propriétaires. En revanche, lorsqu’ils deviennent chroniques et s’accompagnent de...