Vous êtes ici : Les dossiers du Mag du Chat > Conseils d'élevage du chat > Identification du chat : tatouage ou puce électronique ? Comment choisir ?

Identification du chat : tatouage ou puce électronique ? Comment choisir ?

Depuis début 2012, l'article 28 de la loi n°2011-525 du 17 mai 2011 rend obligatoire l’identification de tout chat de plus de sept mois, né après le 1er janvier 2012. Cela signifie tout simplement que tout chat doit recevoir un matricule, qui le reliera directement à son propriétaire auprès de la SCF (Société Centrale Féline).

Il existe deux manières de faire identifier son chat : par tatouage, un procédé de moins en moins utilisé de nos jours mais qui est toujours possible et légal, ou bien par puce électronique, la manière la plus fréquente d’identifier son chat depuis plusieurs années.

Une fois l’identification faite, le propriétaire du chat recevra une carte d’identification, qui lui servira comme une carte d’identité du chat, qu’il faudra garder très précieusement. Mais quels sont les intérêts de faire identifier son chat, et laquelle des deux méthodes utiliser ? Toutes les réponses à ces questions dans cet article.

Identification du chat : tatouage ou puce électronique ? Comment choisir ?

Pourquoi faire identifier son chat ?

La principale utilité de faire identifier son chat apparait en cas de perte. En effet, si un matou un petit peu trop curieux se perd dans la nature et qu’il est retrouvé, que ce soit par un particulier qui l’emmène chez un vétérinaire ou aux services de police, ou même par la fourrière, son identification, qu’elle soit faite par tatouage ou par puce électronique pourra permettre de retrouver son propriétaire via les coordonnées reliées à celle-ci (adresse, numéro de téléphone, etc.)

Il sera donc très important de mettre à jour les informations auprès de la Société Centrale Féline concernant le maître à chaque changement de situation, comme un déménagement, ou bien lors de la cession du chat si cela à lieu. Vous pouvez mettre à jour ces informations directement sur le site officiel de la SCF, ou bien chez votre vétérinaire.

En cas de vol, l’identification est également très utile. Si une personne, un voisin par exemple, décide de s’approprier votre chat qui a tout simplement l’habitude de faire ses promenades dans son jardin, vous pouvez avoir recours à la justice, en prouvant l’appartenance de votre chat à l’aide de sa carte d’identification. Cela peut également fonctionner lors d’un divorce, si les deux parties ne parviennent pas à se mettre d’accord concernant la garde du chat.

Identification par tatouage ou par puce électronique : laquelle choisir ?

L’identification par tatouage et l’identification par puce électronique sont deux manières différentes d’identifier son chat. Mais laquelle est la plus efficace ? Quels sont leurs qualités et leurs défauts à chacun ?

L’identification du chat par le tatouage

L’identification par le tatouage est la plus ancienne méthode d’identification d’un chat, qui date d’une époque où l’informatique n’existait pas encore. Ce procédé d’identification est pratiqué sous anesthésie générale. Il sera fait le plus souvent sur l’oreille droite, mais certains vétérinaires préfèrent le faire sur l’oreille gauche ou même sur l’intérieur d’une cuisse.

Comme l’obligation de faire identifier son chat ne commence qu’à partir de ses sept mois, on profite souvent de l’anesthésie générale pratiquée pour la stérilisation, que l’on fait faire généralement dans ces âges là également, pour faire le tatouage. Du fait des deux opérations sous une même anesthésie, le chat en sort généralement chamboulé, mais il n’aura au moins pas souffert.

Le tatouage présente un avantage majeur par rapport à la puce électronique : il est visible à l’œil nu, alors que la puce électronique n’est pas directement visible puisqu’elle est insérée sous la peau.

Cela permet à n’importe qui croisant un chat perdu de voir que le chat est identifié, qu’il a donc très probablement un maître, et ainsi de l’emmener chez un vétérinaire pour retrouver ce dernier.

Malheureusement, l’identification par le tatouage présente également de gros inconvénients. Tout d’abord, il s’efface avec le temps. Ainsi, un chat âgé peut être identifié avec un tatouage devenu presque illisible, et donc quasiment inutile. En cas de problèmes d’oreille, comme un chat atteint d’otites chroniques ou de gales d’oreille fréquentes, le tatouage peut également s’effacer à force d’être au contact d’infections et de produits nettoyants.

Enfin, dernier point négatif : depuis le 3 juillet 2011, le tatouage n’est plus suffisant pour voyager dans l’Union Européenne avec votre petit protégé, qui exige qu’il soit obligatoirement identifié par une puce électronique.

L’identification du chat par puce électronique

L’identification par puce électronique consiste à insérer sous la peau, entre les deux omoplates,une petite puce plus ou moins de la taille d’un grain de riz, que l’on appelle également un transpondeur. La puce sera scannée par le vétérinaire avant l’injection pour vérifier que son numéro d’identification n’est pas déjà attribué.

Elle sera injectée à l’aide d’une seringue assez impressionnante à première vue, puisque son aiguille est de bonne taille. Si chez les chiens ce procédé ne se fait pas forcément sous anesthésie générale, c’est beaucoup plus souvent fait de cette manière pour un chat, qui risque beaucoup plus de bouger en voulant fuir ou se défendre, risquant ainsi de se blesser.

Même si, contrairement au tatouage, on ne peut pas constater l’identification d’un chat qui a reçu une puce électronique à l’œil nu, de nombreux services ont aujourd’hui un lecteur de puce. Les animaleries, les vétérinaires, les services de fourrière ou de police en possèdent normalement un, et pourront aider une personne ayant trouvé un chat perdu en scannant la puce à l’aide du lecteur.

En plus de tout ceci, l’identification par puce électronique, vous l’aurez compris, est le seul moyen de pouvoir voyager dans l’Union Européenne avec votre petit compagnon.

Conclusion : tatouage ou puce électronique ?

Les deux pratiques sont aujourd’hui légales, donc toute personne a aujourd’hui le choix de faire comme bon lui semble.

Si vous n’avez pas pour projet de voyager dans l’Union Européenne avec votre chat, le tatouage n’est pas un problème, d’autant que tout le monde ne connais pas encore la puce électronique (même si elle est de plus en plus popularisée depuis des années).

Si au contraire vous comptez voyager avec votre chat, ou que vous ne souhaitez pas que votre chat subisse le tatouage, ou tout simplement que vous vouliez être prévoyant puisqu’il y a de grandes chances pour que dans les années à venir la puce électronique devienne légalement la seule méthode d’identification reconnue, mieux vaux choisir la puce électronique.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience, posez une question, commentez ...

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : ipPT55

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers

  • Griffoir pour chat : comment le choisir ? Griffoir pour chat : comment le choisir ? Voir son chat lacérer à coup de griffes un tout nouveau canapé ou fauteuil n’est jamais agréable. Pourtant, pour un chat, faire ses griffes est un acte naturel et obligatoire pour sa santé et...
  • Pourquoi mon chat fait pipi partout ? Pourquoi mon chat fait pipi partout ? Ce n’est plus un secret pour personne. Le chat est un animal des plus propres. S’il arrive qu’il urine en dehors de sa litière, cela doit vous sembler très suspect et peut indiquer un...
  • Comment nourrir un chaton après le sevrage ? Comment nourrir un chaton après le sevrage ? Pour une santé optimale du chaton et sa bonne croissance, son alimentation après le sevrage ne doit pas être prise à la légère. Cette période marque le détachement maternel et le début de...
  • Pourquoi mon chat ronronne ? Explication Pourquoi mon chat ronronne ? Explication Le ronronnement des chats, ce doux bruit souvent associé au bien-être de nos amis félins, peut avoir finalement bien d’autres significations. En effet, cette sorte de sifflement si particulier...