Vous êtes ici : Les dossiers du Mag du Chat > La santé du chat > Le sida du chat ou FIV : symptômes, causes, traitements et prévention

Le sida du chat ou FIV : symptômes, causes, traitements et prévention

Le sida du chat, plus communément appelé FIV, une abréviation de "virus d’immunodéficience féline", est une maladie très grave contractée par les chats, qui s’attaque à son système immunitaire en le rendant très vulnérable et qui finit malheureusement toujours par être mortel.

En tant qu’humain cependant, aucune raison de s’inquiéter puisque cette maladie n’est pas une zoonose, ce qui veut dire qu’elle n’est pas transmissible d’un animal à un homme, ni même d’une espèce à une autre d’ailleurs.

Le sida du chat ou FIV : symptômes, causes, traitements et prévention

Les causes du sida du chat : comment se transmet-il ?

Le virus d’immunodéficience féline (FIV) est un virus présent dans le sang et la salive de son porteur. Même s'il survit très mal à l’extérieur d’un hôte, il est malheureusement facilement transmissible entre félins.

Ainsi, le FIV est la plupart du temps transmis par morsure lorsque deux chats se battent, ou même parfois lorsque deux chats se lèchent. Les chats qui ont un libre accès à l’extérieur, qui peuvent donc croiser facilement d’autres chats et ainsi potentiellement se battre avec, auront plus de chance de contracter le FIV, et tout particulièrement les chats mâles non castrés, qui ont tendance à se battre très régulièrement pour des conflits de territoire.

À l’inverse, un chat d’appartement qui ne sort jamais n’aura presque aucun risque de contracter le FIV.

Dans de rares cas, le FIV peut également être transmis par l’intermédiaire d’un bac à litière mal entretenu que plusieurs chats partagent. Pensez donc à le garder propre un maximum.

Enfin, si une mère gestante est atteinte du virus, il se peut qu’elle le transmette à ses petits, soit lors de la mise bas, soit en les allaitant.

L’acte de reproduction cependant n’est pas un mode de contamination du FIV, contrairement au VIH, le sida qui touche les humains.

Les symptômes du sida du chat : comment se repère-t-il ?

Le FIV est une maladie que l’on appelle immunodépressive, ce qui signifie qu’elle touche le système immunitaire du chat (les globules blancs), rendant l'animal beaucoup plus vulnérable aux différentes maladies. Des germes ou des bactéries présents dans son environnement qui habituellement ne lui posaient aucun problème peuvent, sous l’effet du FIV, le rendre malade.

Cependant, un chat atteint du FIV ne manifestera pas forcément de symptômes tout de suite, d’où la difficulté à se rendre compte qu’un chat en est atteint. En effet, celui-ci peut très bien vivre des années sans avoir la moindre maladie clinique, jusqu’à ce que le montrer le moindre symptôme ; on parle alors de "phase asymptomatique".

Il existe cependant quelques symptômes du FIV, même s'ils ne se manifesteront pas forcément tous, étant donné qu’ils sont la conséquence d’un système immunitaire devenu défaillant. Ainsi, un chat atteint du FIV est susceptible de présenter les symptômes suivants :

  • hausse de la température corporelle (fièvre),
  • perte de poids importante,
  • pelage terne,
  • gingivites et stomatites (infections des gencives et de la bouche),
  • gonflement des ganglions lymphatiques,
  • maladies intestinales, cutanées, respiratoires ou oculaires chroniques (selon les cas) dont le chat se remet très difficilement,
  • maladies neurologiques, si le virus a atteint le cerveau du chat.

Les traitements du sida du chat : comment le soigner ?

Dès l’apparition d’au moins un de ces symptômes, la première chose à faire est bien entendu de consulter un vétérinaire. S'il n’existe malheureusement pas de traitement curatif à cette maladie, il est possible de faire vivre un chat séropositif correctement, en limitant un maximum les infections dont il pourrait être atteint et que son système immunitaire aurait trop de mal à combattre.

Il sera ainsi fortement conseillé de faire stériliser le chat si ce n’est pas déjà fait, et d’éviter un maximum les sorties pour ne pas risquer les bagarres et ainsi la propagation du virus dans son entourage.

Les vaccins devront être mis à jours et les rappels devront être faits dès que nécessaire, ainsi que les traitements anti-puces, anti-tiques, anti-poux et vermifuges, sans oublier une désinfection régulière de son environnement.

L’alimentation jouera également un grand rôle dans le maintien de la bonne santé du chat. Elle devra être principalement composée de nourriture humide hautement calorique (aliments de gamme vétérinaire), pour lui apporter le maximum d’énergie possible afin de permettre à son système immunitaire de combattre au mieux les différentes maladies, malgré sa faiblesse.

Enfin, des traitements anti-microbiens peuvent aider le chat à lutter contre les différentes infections et attaques de bactéries dont il pourrait être atteint. Des anti-inflammatoires peuvent également aider contre les gingivites et les stomatites par exemple.

Il a été prouvé que certains traitements antiviraux utilisés sur les humains contre le VIH peuvent aider certains chats atteints de FIV, mais ces derniers s’avèrent très coûteux.

La prévention du sida du chat : comment l’éviter ?

Il n’existe malheureusement aucun vaccin contre le virus d’immunodéficience féline, ce qui rend la prévention de cette maladie difficile.

La meilleure chose à faire est, dans un premier temps, de faire stériliser son chat, pour éviter un maximum les bagarres avec d’autres congénères, et ainsi limiter les risques de propagation.

Le contrôle des sorties en évitant par exemple de laisser sortir son chat la nuit peut également aider.

Enfin, faire dépister son chat chez le vétérinaire régulièrement pour s’assurer de sa bonne santé, surtout pour une femelle à laquelle vous souhaiteriez faire faire une portée.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience, posez une question, commentez ...

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : 5dj823

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers