Vous êtes ici : Les dossiers du Mag du Chat > La santé du chat > La leucose féline : symptômes, cause, traitement et prévention

La leucose féline : symptômes, cause, traitement et prévention

La leucose féline est une maladie virale très grave dont peuvent être atteints les chats. Cette maladie est souvent confondue avec le sida du chat, également appelé FIV. Bien que les deux maladies présentent des similitudes, ce sont bien deux maladies distinctes, puisque contrairement au sida du chat, la leucose peut être prévenue par un vaccin, et de plus, ce n’est pas une maladie auto-immune (une maladie qui retourne le système immunitaire du porteur contre ses propres cellules).

La leucose féline : symptômes, cause, traitement et prévention

La cause de la leucose féline : comment le chat peut l’attraper?

Tout d’abord, il est important de préciser que la leucose féline n’est pas une zoonose, ce qui veut dire que ce n’est pas une maladie que l’animal peut transmettre à l’homme, il n’y a donc pas de raison de s’inquiéter pour vous même, mais plutôt pour votre petit protégé.

La leucose féline est transmissible entre chats de nombreuses manières. Il suffit d’un simple contact par la salive, le liquide lacrymale, l’urine, l’acte de reproduction, le sang (à travers une morsure, griffure, etc.). Ce virus concerne donc principalement les chats ayant accès à l’extérieur, les chats d’appartement n’ayant quasiment pas ou que très peu de contacts avec leurs congénères.

Une contamination transplacentaire est également possible, ce qui veut dire qu’une mère porteuse de la maladie peut la transmettre à ses petits durant sa période de gestation.

Enfin, il faut savoir que si ce virus est très résistant une fois installé dans le corps de sa victime, il l’est beaucoup moins à l’extérieur, ou un simple désinfectant suffit à le tuer. Le risque que votre chat attrape cet maladie dans un cabinet vétérinaire est donc quasiment nul.

Les symptômes de la leucose féline

Un chat peut être porteur sain de la leucose féline tout en restant asymptomatique, ce qui veut dire qu’il ne présentera aucun symptôme clinique. En bref, la maladie n’aura aucun impact sur lui, mais il pourra par contre la transmettre à d’autres chats. Un individu peut être porteur sain toute sa vie, ou seulement une partie. C’est d’ailleurs pour cela que la leucose féline est souvent confondue avec le sida du chat.

Si la maladie se déclenche, cela devient beaucoup plus problématique pour le chat qui en est la victime, puisqu’elle entraîne une immunodéficience, ce qui signifie que le système immunitaire du chat devient défaillant, l’empêchant de lutter contre toutes sortes d’infections ou de maladies.

Le chat développera donc régulièrement selon les cas des infections comme des gingivites chroniques, le coryza, des stomatites, mais également des problèmes beaucoup plus grave, comme des leucémies, des tumeurs et des lymphomes.

La leucose féline est également souvent à l’origine d’insuffisance rénale, d’avortement s'il s’agit d’une femelle gestante, d’anémies (diminution des globules rouges) et de leucopénies (diminution des globules blancs).

On peut cependant repérer l’apparition de la leucose féline avant qu’une ou plusieurs de ces maladies ou infections ne se déclenchent. On pourra constater une forte baisse d’énergie du chat, une perte d’appétit brutale, ce qui provoquera un amaigrissement rapide de votre petit protégé, ainsi que des troubles respiratoires et digestifs et des montées de fièvre.

Le traitement de la leucose féline : comment la soigner ?

Dès l’apparition des premiers symptômes, il faudra emmener le chat chez le vétérinaire. Ce dernier procédera à une analyse de sang au microscope. Une fois le diagnostic posé de la leucose féline, il vous faudra apprendre la triste nouvelle : il n’existe malheureusement aucun traitement à ce jour qui puisse soigner la leucose féline.

À contrario, il existe des médicaments permettant dans certains cas la rémission ou en tout cas d'offrir de meilleures conditions de vie au chat, en lui renforçant ses défenses immunitaires.

Une alimentation de bonne qualité aidera également le chat à tenir face à la maladie, mais il faudra éviter tous les aliments susceptibles de transmettre des parasites et/ou des bactéries, comme de la viande ou du poisson cru.

Pour les maladies dites "secondaires" que peut provoquer la leucose féline, les traitements se feront au cas par cas. Une intervention peut être nécessaire ou non, si la leucose féline a permis à des tumeurs cancéreuses de se développer. Des traitements adaptés seront prescrits si des maladies provoquant des troubles intestinaux ou respiratoires se développent.

Comment prévenir la leucose féline ?

Il existe une manière très simple de prévenir la leucose féline : la vaccination. En effet, le vaccin contre la leucose féline est très efficace, puisqu’il garantit une protection de 90 % face au virus, sans aucun effet secondaire. Il est donc très recommandé de faire vacciner son petit compagnon dès l’age de huit semaines, puis lui faire faire un rappel trois à quatre semaines après. Il faudra ensuite, comme pour tous les vaccins, penser à lui faire faire son rappel une fois par an.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience, posez une question, commentez ...

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : 6CGffH

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers