Vous êtes ici : Les dossiers du Mag du Chat > La santé du chat > L’insuffisance rénale du chat : symptômes, diagnostic, traitement et prévention

L’insuffisance rénale du chat : symptômes, diagnostic, traitement et prévention

L’insuffisance rénale est une maladie chronique qui attaque les reins du chat. Avec l’avancée des soins et des connaissances sur nos félins domestiques, ils vivent plus longtemps. C’est une bonne chose, certes, mais en contrepartie, ils sont de plus en plus touchés par l’insuffisance rénale, qui touche principalement les chats âgés. Il est important de savoir reconnaître les symptômes et d’agir en conséquence, car cette maladie touche plus d’un quart de la population féline mondiale, et en est la première cause de mortalité.

L’insuffisance rénale du chat : symptômes, diagnostic, traitement et prévention

Savoir reconnaître les symptômes de l’insuffisance rénale

Le principal problème est que l’insuffisance rénale ne provoque pas de symptômes visibles lorsqu’elle se déclenche. Elle commence à détruire le rein dès son apparition, mais le chat se comporte comme d’habitude durant tout le temps où un tiers de son rein est encore fonctionnel. Ce n'est que lorsque le dernier tiers du rein est attaqué qu'on voit apparaître chez le chat les premiers symptômes.

La première chose qui peut être alarmante est de remarquer l’état de sa litière. Si elle est plus humide que d’habitude, parlez en avec votre vétérinaire. Ce n’est pas forcément une insuffisance rénale, mais cela peut être un premier signe. Il se peut qu’il urine beaucoup : cette polyurie peut être un premier signe d’insuffisance rénale.

Quand la maladie est un petit peu plus déclarée, le chat se mettra à boire beaucoup plus que d’habitude (polydipsie), et sera très fatigué, il dormira donc beaucoup plus que d’habitude.

Si la maladie n’est pas prise en charge à temps et qu’elle dure depuis plusieurs mois, le chat se nourrira de moins en moins, voire plus du tout. Il va perdre beaucoup de poids, non seulement à cause du manque d’alimentation mais également à cause de la déshydratation. Le chat sera également anémié (diminution des globules rouges, conséquence du moins bon filtrage du sang par les reins), et pourra avoir des ulcères dans la bouche, et donc sentir mauvais.

Un chat qui boit et urine beaucoup peut également être victime de diabète, ce ne sont donc pas forcément des symptômes d’insuffisance rénale. Cependant, que ce soit pour le diabète ou pour une insuffisance rénale, mieux vaut consulter un vétérinaire.

Le diagnostic de l’insuffisance rénale

Le diagnostic de l’insuffisance rénale sera fait par un vétérinaire. Celui-ci fera une prise de sang au chat, pour connaître les doses de certaines molécules dans son organisme. En effet, comme le rein ne fonctionne plus, certaines molécules normalement éliminées par le rein comme la créatinine et l’urée sont présentes en quantité trop élevée dans le sang.

Cependant, le diagnostic est difficile à faire au bon moment, car au début de la maladie, les parties des reins en état de marche arrivent très bien à compenser les parties non fonctionnelles, les toxines sont donc toujours éliminées, et la maladie reste indétectable. C’est uniquement lorsque la majorité du rein est touchée (environ 70%) que la partie fonctionnelle n’arrive plus à compenser, c’est donc à partir de ce moment là que l’on peut réellement détecter l’insuffisance rénale.

Le traitement de l’insuffisance rénale

Bien qu'une partie des reins soit détruite de façon irréversible, il est tout à fait possible pour le chat de vivre normalement. Le vétérinaire peut être amené à prescrire un traitement médicamenteux, mais le plus important est de proposer à votre chat une alimentation adaptée. En effet, un chat qui a été victime d’une insuffisance rénale doit absorber moins de protéines et de minéraux qu’un chat avec des reins fonctionnels, pour limiter les toxines dans le sang, comme le phosphore.

Pour cette nouvelle alimentation, il existe des gammes de croquettes et d’alimentations humides, que l’on nomme "alimentation vétérinaire". Plusieurs marques font ce type d’alimentation, mais elle ne sera trouvable que chez un vétérinaire ou dans certaines animaleries, impossible d’en trouver en supermarché classique, car c’est ce qu’on appelle de l’alimentation médicamenteuse.

Il faudra également ne plus lui donner de friandises qui risquent d’augmenter les toxines dans son sang.

Cependant, le chat peut parfois faire des crises d’urée, il faudra dans ces moments là l’emmener d’urgence chez le vétérinaire pour le faire perfuser, et ainsi filtrer les toxines trop présentes dans son sang et le réhydrater.

Comment prévenir l’insuffisance rénale de mon chat ?

La meilleure méthode pour prévenir l’insuffisance rénale du chat est de l’emmener régulièrement chez le vétérinaire. À partir de 8 ans, essayez d’emmener votre chat chez le vétérinaire une fois par trimestre pour lui faire faire une analyse de sang et d’urine (le mieux étant une fois par mois pour plus de sécurité, mais cela peut vite devenir onéreux pour vous et très pénible pour votre chat). Le vétérinaire pourra ainsi détecter au plus tôt si l’insuffisance rénale se déclenche, et ainsi prendre en charge le traitement et le changement d’alimentation le plus tôt possible, ce qui évitera que votre chat fasse des crises trop violentes.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience, posez une question, commentez ...

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : KgKTC4

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers

  • La rage du chat : tout savoir sur ce virus La rage du chat : tout savoir sur ce virus La rage est l’une des maladies les plus redoutées chez les félins, car en plus d’être mortelle, elle est transmissible à l’homme. Même si elle reste rare en France, il ne faut surtout pas...
  • La castration du chat : tout ce qu'il faut savoir La castration du chat : tout ce qu'il faut savoir Votre chat est bagarreur, fugueur et, en plus, il n’arrête pas d’uriner partout dans la maison ? Il est peut-être temps d’envisager une castration pour éviter tous ces désagréments. Mais...